Sem7: les coulisses du spectacle « Des faux-semblants à la danse de Zoé »

C’est Sabine pour les coulisses des « Faux semblants à la danse de Zoé ».

Donc, je rentre dans la septième semaine de préparation du spectacle donc je suis super contente.

1) Accepter où en est l’autre

Ce dont je voulais vous parler aujourd’hui, c’est le fait d’échanger quelquefois avec quelqu’un sur son projet. Sur ce qu’on s’apprête à réaliser, voir qu’en face il n’y a pas forcément l’accueil très chaleureux.

Et par rapport à ça, c’est pas toujours très confort ou très agréable. Mais en tout cas, ce qui est intéressant c’est de voir dans quelle mesure la réaction de l’autre n’est pas forcément à prendre contre soi. Etant donné que la personne peut être connectée à ses peurs à travers ce qu’on raconte, à travers le projet qu’on partage, c’est humain voilà.

C’est humain et je pense que c’est important de savoir le détecter, identifier cet aspect-là que c’est pas une absence de soutien en face (ou d’accueil chaleureux) mais que c’est surtout une difficulté pour l’autre en face et ça parle de ses difficultés à lui ou à elle et c’est sa vie, c’est son histoire ça la regarde.

2) Entendre et savoir se détacher des peurs des autres

En tout cas et du coup, c’est vraiment ne pas prendre cette responsabilité en soi, ne pas prendre contre soi les remarques qui peuvent sortir. Et je pense que c’est vraiment important quand on est en phase de lancement d’un projet. On met toutes ses tripes, il y a des peurs qui peuvent naître, il y a du stress, il y a du trac, il y a plein de choses. Moi je parle de ça pour mon spectacle, c’est vraiment quelque chose d’assez puissant qui se passe en moi.

Je ressens plein de sensations extrêmes, différentes ou inverses très souvent enfin voilà pendant tout ce temps où je chemine et où je prépare pour le 16 septembre.

3) Sortir ses antennes pour se préserver

Et c’est vrai que c’est vraiment important d’avoir les antennes pour identifier ce point-là et se dire « bon ben ok ça me concerne pas, je le prends pas » parce que voilà. Déjà ça me donne pas de l’énergie pour être bien. Et puis, pas non plus pour aller dans mon spectacle, donc dans ces cas-là vaut mieux ne pas le prendre tout court.

Ca parle plutôt de la personne en face et c’est important d’être tolérant(e) envers l’autre et dire ok je comprends il n’y a pas de souci. Et en tout cas moi, je ne me pollue pas parce que c’est vraiment important de profiter et de prendre ce qui est bon mais pas le reste. En tout cas, quand ça concerne pas soi, il n’y a pas à le prendre.

Et pour moi, ça rejoint cette idée de se dire, j’ai pas à me taire. J’ai pas à m’empêcher de faire ce spectacle parce que ça peut je sais pas potentiellement déranger quelqu’un. Il y a un moment où ça ne regarde que moi de m’embarquer dans ce défi-là, dans cet accomplissement où je sens vraiment que ça m’appelle en fait.

4) Non au sacrifice de soi

Et je pense que c’est vraiment ça qui est important. On peut pas s’empêcher de s’accomplir pour des personnes, pour d’autres personnes. C’est pas ok, ce serait pas juste donc prendre soin de l’autre oui mais pas en se sacrifiant soi-même.

 

 

Sabine
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Alfredia Gianunzio

I gotta favorite this internet site it seems very useful extremely helpful

Reply

Leave a Reply: