Interview « Free Range Women » de Sabine Taupin par Gwladys Louiset

Article retranscrit par Sabine

GL: Episode 1 des podcasts de Gwladys Louiset

Bienvenue à ce premier podcast d’une série d’interviews dédiée à celles que je nomme les « Free Range Women ». Des personnes qui agissent out of the
box, des femmes entrepreneurs chefs d’entreprise que je sens libre, qui m’inspire et qui font des choses qu’elles assument à 100 % pour vivre au plus près de leur valeur.

Certaines sont venues à moi ou plutôt nous nous sommes trouvées afin que je les accompagne dans la création de leur identité visuelle dans le cadre de mon activité de photographe. Ou ce sont tout simplement des femmes que je suis allée rencontrer car j’avais envie de les découvrir un peu plus.

 

 

Ces femmes que je trouve inspirantes de par leur parcours, la manière dont elle travaille pour avoir un impact positif sur le monde, je cherche à savoir quels sont leurs secrets, quelles sont les raisons insaisissables de leur rayonnement et de leur belle énergie. Comment créent-elles ce que je nomme leur empreinte vibratoire pour impacter le monde ? Alors pour résumer, ce sont ici les secrets express d’entrepreneures au féminin, des femmes connectées à quelque chose de plus grand. Et je veux partager ces secrets avec toi.

Aujourd’hui pour ce premier podcast, j’ai demandé à Sabine Taupin de se prêter à l’expérience.
Sabine, c’est la fondatrice du blog « Ose tes rêves » (www.osetesreves.fr). Elle a décidé de dédier sa vie à l’aboutissement de ses rêves et de s’accomplir. Et par là même, elle aide également ses clients à en faire autant et a osé leurs propres rêves.

Son dernier challenge, c’était quelque chose de fou, c’était carrément de monter sur scène: un one woman show, seule sur scène. Elle a donné à voir un spectacle fabuleux, mêlant danse et monologues tragi-comiques dont le sujet était sa propre vie. Les spectateurs sont sortis de là bouleversés et prêts à oser leurs propres rêves.

Bonjour Sabine et bienvenue !

ST: Bonjour Gwladys, merci, merci de m’accueillir dans cette nouvelle interview !

GL: C’est génial de t’avoir comme première Free Range Women. Merci d’avoir accepté.

ST: De rien, c’est avec plaisir!

GL: Tout de suite, je vais te demander de fermer les yeux et de prendre une profonde inspiration de 5 secondes puis une profonde expiration de 5 secondes. Te connecter à la région du coeur car tu vas laisser parler ton coeur aujourd’hui. Et voilà, tu es enfin prête pour répondre à mes sophro-questions et laisser venir les réponses spontanément.

 

1) GL: Alors Sabine décris-moi en quelques mots l’activité unique que tu t’es créé ou la manière unique avec laquelle tu exerces ton activité.

ST: Alors moi je suis facilitatrice en accomplissement de soi, ça peut être un accomplissement professionnel ou personnel. L’idée c’est vraiment d’accompagner les hommes et les femmes à s’accomplir, à trouver ce qui les fait vibrer à l’intérieur pour pouvoir le faire rayonner à l’extérieur.

Et ma manière d’accompagner unique, elle repose en fait sur l’être humain ça c’est sûr, mais pour moi sur les principales intelligences que l’on peut avoir. Pour moi, il y en a 3 principales:
– l’intelligence cognitive qui fait appel à notre tête

– l’intelligence émotionnelle qui fait appel à notre coeur

– l’intelligence somatique qui fait appel à notre corps

Il y a ces 3 intelligences principales pour moi qui sont vraiment des ressources magnifiques pour pouvoir vraiment aller s’accomplir. Et ces intelligences-là, elles ont en plus une capacité à se connecter à l’Ame, à l’Ame de chacun, de chacune, d’être en lien avec ce qui est au-delà de nous en fait. Et je parlerais de notion du divin, après on met ce qu’on veut comme symbolique plus poussée derrière ce mot. Mais pour moi c’est être relié(e) à plus grand que soi.

Pour moi voilà, ces 3 intelligences-là reliées à notre Ame lesquelles font du coup une entièreté, un alliage entier pour pouvoir s’accomplir pleinement et rayonner à l’extérieur. Voilà pour ma manière d’accompagner unique (rires).

GL: Superbe! Je pense que cette manière d’accompagner, elle est due à cette liberté que tu as choisi.

 

2) GL: Tu peux nous dire pour toi, c’est quoi la liberté en fait ?

Pour moi la liberté, c’est oser se choisir soi plutôt que de choisir le moule. Le moule que l’on nous propose, que l’on nous invite à suivre mais qui n’est
pas le sien, qui n’est pas le notre. Voilà, c’est se choisir soi, faire le choix de vraiment réaliser ce qui fait vibrer à l’intérieur, qui donne envie de se lever tous les matins pour avoir la « niaque », se défoncer tous les jours pour quelque chose d’utile, qui a du sens. Et surtout, qui peut nous faire évoluer nous-mêmes individuellement mais faire évoluer les autres au passage c’est encore mieux! C’est le best of!

GL: C’est facile à dire! (rires) Mais est-ce que tu as des trucs, des astuces, des rituels que tu as intégré dans ta vie de tous les jours ? Je veux dire peut-être des méditations particulières, des mantras, des choses qui te motivent, te recentrent, qui amènent ce rayonnement que je sens en toi à chaque fois. Des petits secrets…

ST: Pour moi, le plus gros secret que j’ai pu avoir et çà c’était déjà quand j’étais enfant. C’était ce besoin de m’accomplir très tôt qui était déjà là en moi en fait de trouver quelle serait mon utilité sur terre, à quoi je vais servir. Et du coup, j’ai passé ma vie à chercher des moyens, des lectures, des techniques, des formations pour m’approcher et affiner ce but-là. Ce but qui était de m’accomplir, savoir à quoi j’allais servir, dans quoi j’allais vraiment être utile pour les autres.

Cette motivation, elle m’a guidé, elle m’a beaucoup guidé dans le temps. Pour moi, les astuces que j’ai développé, c’est surtout la méditation, la méditation j’ai envie de dire active et active au sens me mettre en mouvement, danser. La danse m’a énormément aidé pour çà. Danser ce que je pensais, ce que je vivais, ce que je ressentais mais que je pouvais pas forcément dire. On n’a pas toujours l’opportunité de pouvoir s’exprimer, d’être entendu(e) à un » instant T » parfois et du coup mettre en mouvement, ça permet quand même de s’exprimer.

Et ça, c’est quelque chose qui, c’est un rituel pour moi qui est là depuis toujours et qui m’a beaucoup porté et aidé à me développer, à comprendre comment j’allais pouvoir m’accomplir. Donc c’est de la méditation active du coup.

Mais aussi la méditation « passive » au sens d’être assis(e) en tailleur dans un parc par exemple et d’écouter des musiques inspirantes, où là pour moi c’est aussi source d’inspiration, de compréhension des messages que je peux reçevoir pour moi, pour d’autres.

Voilà c’est ça l’idée, méditation, danse et depuis quelques temps il y a le rituel du chant qui s’invite pas mal.

 

3) GL: As-tu des conseils pour justement maintenir ce rayonnement ?

En terme de livre, il y a « Les Quatre Accords Toltèques » de Don Miguel Ruiz qui m’ont beaucoup porté, que je suis allé vivre dans la danse avec une animatrice qui s’appelle Annick Fiere.

GL: D’accord, tu as dansé les quatre accords toltèques ?

SL: Oui exactement, tout est possible Glwadys ! (rires)

GL: En fait là tu les intègres réellement dans ton corps.

ST: Exactement, du coup la puissance est autre et encore différente parce que tu l’intègres dans le corps exactement. Donc, cette animatrice s’appelle Annick Fiere, elle a créé l’Académie de danse initiatique. Elle est sur Paris et danse en France et à l’étranger. Et donc en fait, elle propose de la danse libre axée sur du développement personnel. Donc ça, ça a été pour moi une aide sans limites, une aide illimitée enfin vraiment ça a été très inspirant pour moi. Ca l’est toujours parce que je continue régulièrement, de temps en temps dans l’année. Donc les quatre accords toltèques et cette animatrice-là en danse libre.

J’ai lu aussi le livre « Transformer sa vie » de Louise Hay qui pour moi a soulevé plein de notions qui étaient très très justes.

GL: Je ne connais pas ce livre.

ST: Ca parle du passé, du présent et du futur. Ca te permet de vraiment relier l’ensemble et de prendre conscience de certains aspects de ta vie
et de ce que tu souhaites pour l’avenir. Donc c’est très très bien.

Il y a aussi un autre livre qui vient de m’arriver mais je n’ai plus l’auteur en tête. Mais en tout cas, ça s’appelle « Arrêter d’être gentil, osez dire non ». Je crois que c’est Thomas d’Engrangeant quelque chose comme çà (attention ressources exactes du livre: « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! » de Thomas d’Ansembourg). C’est un livre qui nous aide à nous connecter à nous-mêmes. Et du coup à prendre un peu de la distance par rapport parfois au monde, aux choses que l’on nous demande de faire et de pas lâcher notre essentiel en fait. Parce que parfois on peut s’oublier un peu dans les relations, dans les échanges, c’est là où ça peut être un peu plus délicat.

En terme de personne, il y a une thérapeute en Gestalt qui m’a vraiment mis la puce à l’oreille sur ma voie de Coach. Sa société s’appelle Créalyde et elle s’appelle Marion Balseinte. Et donc c’est une femme exceptionnelle que je recommande également vivement parce que elle a le nez affuté pour sentir les choses. (rires)

GL: Je mettrai toutes ces références sur la page Facebook et sur mon site internet.

ST: Super, je pense qu’elles seront ravies, contentes. Je pense que c’est important de faire circuler l’énergie.

 

4) GL: Ok et dans ta vie d’entrepreneure, qu’est-ce que tu pourrais donner comme conseils à un(e) entrepreneur(e) qui serait en difficulté en ce moment, qui aurait des doutes sur ses capacités ?

ST: Alors moi je conseillerais de beaucoup s’écouter et accueillir les difficultés qu’ils peuvent rencontrer, d’accueillir les signes, les ressentis. De réfléchir avec un coach ou un thérapeute, de bien s’entourer en tout cas ça c’est vraiment important pour traverser les difficultés notamment.

De méditer et vraiment de méditer et puis surtout d’accueillir ce qui se passe. Parce que finalement plus on lâche prise assez vite et plus les choses se solutionnent d’elles-mêmes en fait. Il y a un lâcher prise, accepter que ce soit comme çà et de créer avec çà en fait. Ca c’est une grosse notion qui je trouve est vraiment déterminante pour évoluer pour après.

Et surtout de bien s’entourer, d’oser aller au-deveant des autres même si c’est difficile. Je pense que c’est ça qui est vachement important. Pour témoigner là-dessus, il y a aussi,  je t’ai pas dit, je t’ai pas parlé de cette personne-là mais elle a joué un rôle de développement dans mon business. C’était vraiment de comment j’allais créer un blog, parler de tout ce que je voulais parler, citer, nommer, développer.

Et du coup c’est en fait Alexandre Roth qui m’a aidé avec sa formation Biz club. En fait, il touche beaucoup beaucoup de gens de tous les univers, c’est très très large. Mais à la fois il accompagne vraiment avec une méthode pas à pas sur comment communiquer sur internet, comment communiquer sur ce que l’on est, sur son image, sur ce que l’on veut véhiculer, ses valeurs. Alors après mon parcours de développement personnel m’aide beaucoup au niveau du contenu et de ce que je veux partager et transmettre.

Mais voila, lui il m’a beaucoup aidé sur la technique, la méthode, le pas à pas d’internet, comment on fait pour y aller. Et du coup plus rester dans cette difficulté-là pour moi qui était « comment je passe à l’action sur internet ? ».

GL: Merci pour ta réponse.

ST: De rien, de rien, je suis contente de le partager et de le faire avec toi. C’est génial !

 

5) GL: Et dans tes actualités, où est-ce que tu en es ? Qu’est-ce que tu proposes en ce moment à tes clients ? Quels sont tes prochains challenges ?

Alors aux dernières actualités, il y a le spectacle que j’ai osé interpréter le 16 Septembre dernier. Je pense que d’ici quelques heures, je vais poster le teaser du spectacle, c’est encore un pas de plus pour faire connaître le spectacle et tout ce qui va avec. Donc ça, c’est ça c’est déjà un  grand pas pour moi.

Et après en fait en ce moment, ce que je propose à mes clients, c’est de les accompagner ajuster leur vie à leur nécessité intérieure. Ca passe par la méthode que je t’ai décrite au début de l’interview.

Après mes prochains challenges:

Ce qui me parle beaucoup en ce moment, c’est de – au-delà de jouer le spectacle dans un théâtre en résidence quelques soirs par semaine, c’est ce que j’aimerais donc ça c’est mon prochain challenge – mais je n’en ai pas qu’un  parce que je pourrais pas m’arrêter que là, ça serait pas juste pour moi.

En fait là ce qui me raisonne encore plus ce matin et depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, c’est de créer une formation, il y en a deux !

Il y a une formation pour les femmes pour libérer leur femme sauvage, pour vraiment comprendre leur mission de vie, ce qu’elles ont à faire sur terre et en quoi elles vont être en apport de valeur pour les autres et pour le monde. Donc ça, c’est quelque chose que j’aimerais mettre en place dans les mois qui viennent. Je pense que la Toussaint c’est un peu court, mais peut-être à Pâques. Prendre 2 jours dans un endroit sacré, sacré pour moi, pour pouvoir accompagner ce groupe de femmes et les aider à sortir un peu de ce carcan qu’on a pu avoir depuis des décennies qui est de dire « tu t’occupes des enfants d’abord, tu t’occupes de ta famille, tu t’occupes de plein de trucs ».

Et parfois on peut s’oublier au passage en tant que femme et c’est ça que je voudrais, c’est dans cette formation, aider les femmes à connecter à leur antériorité, à leur instinct, leur intuition pour aller beaucoup plus loin dans leur vie.

Donc ça, c’est la première formation et d’ici quelques mois également j’aimerais lancer une formation digitale pour aider les femmes et les hommes,  et que ce soit énergisant à la fois !

GL: Energisant pour toi et pour les autres.

ST: Oui, exactement !

GL: Je te remercie Sabine pour cette belle interview. Je suis ravie et je te souhaite tout plein de succès dans les missions que tu t’es donné.

ST: Merci à toi, gratitude, gratitude Gwladys !

GL: Gratitude, gratitude Sabine ! (rires) Et toi qui a écouté, n’hésite pas à laisser des commentaires sur ma page Facebook, « Gwladyslouisetphotographie » sur ce que tu as retenu, ce que tu pourrais mettre en pratique pour rayonner encore plus intérieurement et extérieurement pour avoir un impact positif sur le monde. Parce que en tant qu’entrepreneur c’est ça, c’est pour demain pour déjà aujourd’hui créer ce nouveau monde. Et je t’invite également à visiter le blog de Sabine www.osetesreves.fr donc je le mettrai en référence.

Je pense que cette interview sera aussi retranscrite à l’écrit donc on verra. Et je te souhaite Sabine une belle journée et je te souhaite donc la personne qui a écouté une belle journée et à très bientôt, tchao !

Photos de l’article réalisées par Gwladys Louiset

Sabine
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: