Et toi, ton prochain petit pas pour oser tes rêves ?

Par Sabine

Un petit pas symbolise une action à réaliser, ce qui est déjà une première étape de développement.

Après, trouver l’action motivante parmi les multiples possibilités qui s’offrent à nous est une autre paire de manches. A aujourd’hui, c’est flagrant, vu les quantités d’options possibles pour un seul thème (rien que choisir un paquet de pâtes, ça peut être compliqué:)

Le bon petit pas, c’est une action qui en la réalisant, nous donne accès à l’idée du prochain pas à réaliser pour nous approcher du but final (comme les ricochets d’un galet sur la mer). C’est là où c’est motivant d’ailleurs:)

Cela fait appel au discernement, à la qualité d’écoute intérieure et à la faculté de progression incroyable dont nous sommes doté(e)e. Mais comment savoir quel est le bon prochain pas à faire alors ? Chacun(e) d’entre nous est confronté(e) à cette question avec une réponse qui nous est propre.

 

1) Pratiquer le discernement (comme une gymnastique intellectuelle)

La tête se charge bien de peser le pour et le contre, de jauger le type d’action à réaliser, les possibles conséquences.

Quand ça devient complexe ou que tu te sens coincé(e), tu peux faire une liste pour mettre les choses à plat.

Cela relève de la raison, étape nécessaire dans la réflexion. Toutefois, s’en tenir à celle-ci pour choisir, c’est se limiter en terme de compréhension du contexte et risquer de ne pas faire le bon choix pour soi. Prendre le temps nécessaire sans partir en mode automatique.

 

2) Te mettre en écoute intérieure (un état permanent à habiter)

Tu peux échanger, demander conseil mais ce qui compte au final, c’est ce qui se passe en toi.

Qu’est-ce qui résonne le plus fort ?

Tu le sens quand ça vient du coeur ou pas…

Et du corps aussi, si l’énergie est là ou pas…

Précise autant que tu le peux les idées de petit pas qui te viennent, le bon choix en dépendra.

Tu ne peux pas aller contre toi, c’est là qu’est l’erreur qu’on fait tous(tes) trop souvent. Cherche le bon prochain petit pas d’abord pour toi, pour ton évolution. Pas pour les autres, pas celui que l’on attend de toi juste pour répondre à une norme ou à une obligation. Quand on ne peut pas faire autrement, dans la mesure du possible trouver un compromis pour tenir compte des deux aspects est le mieux.

On ne devrait pas avoir à choisir entre soi et les autres, mais plutôt co-créer ensemble.

 

3) Expérimenter l’audace (ou la réveiller!)

Trouver le bon prochain petit pas pour oser ses rêves, c’est comme accomplir sa légende personnelle. Plus tu pars du principe que tout est possible, plus tu peux voir loin et haut dans les actions possibles.

Tant qu’à déployer ton énergie, autant l’utiliser à la hauteur de tes aspirations plutôt que de la gâcher en voyant les choses en petit. Ose voir en grand ! Comment ce serait dans ce cas ?

Cela demande de sortir de sa zone de confort, de ce que l’on connaît, c’est accepter l’inconnu.

C’est accepter de se laisser surprendre, de revoir son mode de pensée par rapport à ce qui vient.

C’est aussi lâcher prise sur la manière dont cela se fera, c’est accéder à une autre forme de maturité et d’apprentissage.

Accepter aussi que cela se fasse quelquefois dans la douleur et aussi dans la joie.

 

4) Exercice pratique

Rien de mieux que la pratique!

Pour illustrer ces idées, voici un exemple précis me concernant au sujet de la scène, quelques mois avant de réaliser le rêve de créer mon spectacle.

Ma raison m’invitait à renouveler mon abonnement à l’école d’improvisation théâtrale pour l’année.

Puis mon coeur m’a dit « mais au lieu d’investir tout ce temps, cette énergie et ce budget dans cette école, pourquoi ne pas les utiliser pour réaliser et interpréter ton spectacle directement ? » Le corps a suivi avec une bonne dose d’énergie et d’audace.

 

Alors prends ton courage à deux mains et les minutes dont tu as besoin pour te connecter au coeur et te demander de quoi tu as besoin là maintenant ? Ce n’est pas à la tête de répondre dans l’immédiat:)

Qu’est-ce qu’il te manque pour te sentir mieux tout de suite ?

De quoi ton corps a besoin ?

 

Plus tu arrives à être précis(e) dans la réponse, plus ce sera efficace pour la suite. Cette démarche est déjà un chemin à part entière suivant où l’on en est dans son rapport à soi, sa capacité à s’écouter.

Si les réponses sont assez claires pour toi, tu peux enchainer les 3 premiers points au-dessus pour chercher ce prochain pas que tu as besoin de faire.

Si les réponses sont difficiles à venir, je t’invite à observer les freins, les blocages. Est-ce ta tête qui empêche, le temps ou autre chose? Essai(e)s de comprendre ce qui t’empêche de te connecter à toi-même. S’il n’y a pas de mot qui vient, essayer l’écriture, écouter quelque chose d’inspirant, la méditation pour t’y aider plus facilement.

 

Nous pouvons aussi en discuter de vive voix:

prendre rendez-vous avec moi.

Le 1er pas commence là, même si ce n’est pas fluide ou évident.

Les bienfaits inestimables et illimités viendront après…Courage !

 

 

Et si cela te semble ridicule, dis-toi que Christophe Colomb, Walt Disney ou Michael Jordan passaient surement pour ridicules.

Jusqu’au moment où ils ont commencé à aller loin dans leurs initiatives et réaliser leurs aspirations…

On évolue ensemble !

Sabine
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: