L’écologie de ton énergie…

Par Sabine

Souvent dans notre quotidien, on est amené à vivre des situations négatives.

Quelle que soit la situation, il y a souvent une tendance à ruminer, à ruminer le problème en fait. Et ce temps-là est plus ou moins long pour certains, certaines, c’est variable. Ce temps de rumination est pompant. Parce que ça prend l’énergie.

 

 

On s’en rend pas toujours compte, on se fait un peu avoir. Et après, on comprend pas pourquoi on a mal quelque part, pourquoi on sent pasbien, pourquoi on se sent vidé(e) et épuisé(e). C »est vraiment important de se poser la question:

Qu’est-ce qui me pompe en ce moment ? 

Alors, le savoir c’est une chose. Pour éviter de laisser cette énergie négative prendre le dessus en vous, rien de tel qu’une citation à mettre en pratique. Celle de Marc Aurèle:

« Que je trouve la force d’accepter ce que je ne peux changer, de changer ce que je peux changer et la sagesse de discerner l’un de l’autre ».

Cette citation m’aide à être actrice de ce qui se passe dans le contexte qui me pose problème, et m’aide à me recentrer sur le pouvoir que j’ai de réagir face à cette situation.

Souvent, l’énergie négative relève d’une situation qui n’est pas en notre pouvoir, qui ne relève pas de notre action directe. Donc, c’est pas votre job, vous laissez le truc, vous prenez pas c’est pas pour vous.

Et cette énergie négative s’il y a malgré tout, autant qu’elle serve à mon accomplissement par exemple. Voilà, on est là, on prend du recul et l’idée c’est de se dire que quand on est là-haut là. Ok, il y a mon énergie négative qui est reliée à ce contexte dans cet état-là. Je le lâche parce que ça ne dépend pas de moi directement. Par contre, l’état dans lequel je suis, je choisis de le basculer de tiroir « et hop! ». Et d’aller sur un autre sujet qui est mon accomplissement, mes projets. Donc, la bascule elle est là.

Prendre cet engagement, qu’est-ce que je peux faire là tout de suite maintenant ?

Et là, ça vous bascule sur la prise d’initiative. Et c’est là où c’est intéressant parce que vous donnez le droit, vous vous autorisez à trouver le bon petit pas. Ok je vais utiliser cette énergie pour autre chose. Je trouve quelque chose, ce qui me correspond mais j’y vais quoi. Même s’en occuper cinq minutes c’est déjà énorme.

C’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux, suivant timing que vous avez. Mais c’est fondamental de faire cette bascule-là parce que sinon c’est de l’énergie fichue en l’air en fait. C’est vraiment ça. Donc, sachez faire le switch faire la bascule dans ce genre de situation. De le noter, l’identifier c’est déjà un grand pas. Ca s’est le premier des pas.

C’est un réflexe à acquérir. Et une fois que vous en avez conscience, c’est « hop-là! », je change de direction. Sur quel sujet par contre je peux jouer ?

1° Le premier point, vous rendre compte que vous êtes en énergie négative. En général, ça on le sent, dans le corps, dans le moral, dans plein de choses, dans nos émotions.

 

2° La deuxième chose, j’accepte ce que je ne peux pas changer de la situation qui me rend dans cette énergie négative. Mais par contre je trouve la force de changer ce que je peux changer en moi. 

 

A la prochaine situation qui vous pompe, qui vous épuise où vous êtes dans une énergie négative, faites l’exercice. Vraiment vivez-le cet exercice, mettez-vous un post it sur cette notion-là.

Essayez de mettre en marche cette alerte là pour que la prochaine fois que vous vivez ce genre de situation vous sachiez comment réduire ce délai de rumination potentiel. Pour justement le transformer au service de votre accomplissement.

 

Sabine
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: